Comment réussir l'isolation de ses combles ?

Isoler les combles, c’est procéder à une rénovation énergétique et une optimisation du confort thermique. Certaines règles de base doivent toutefois être respectées pour que les travaux soient parfaitement réussis. Zoom sur les principaux points dont il faut tenir compte pour garantir la qualité de l’isolant.


La conductivité thermique

Il s’agit de la quantité de chaleur qui est transférée dans l’isolant. Plus la valeur lambda est faible, plus le matériau est performant. Les principales matières qui répondent à ce critère sont le carton, la laine de roche et la laine de verre. Leur performance permettra d’économiser sur l’énergie et donc de bénéficier d’une réduction sur les factures y afférentes. 

L'épaisseur de l'isolant

Il est généralement recommandé de choisir un matériau épais d’environ 15-20 cm. Une isolation constituée de chanvre ou de bois d’une épaisseur de 12cm pourrait toutefois être performante. Il ne faut pas non plus négliger la surface habitable qui risque d’être considérablement réduite par un isolant trop épais. L’idéal est de demander avis auprès d’un professionnel certifié et de lui confier les travaux. Il saura forcément trouver le juste équilibre.

La résistance thermique

Elle est notée « R » sur les matériaux isolants. Plus le coefficient est élevé, plus le matériau sera performant. Pour une isolation des combles, une résistance thermique minimale de 4,0m².K/W est recommandée. 


Ces 3 éléments sont les plus importants pour isoler correctement les combles. Si les travaux sont menés par des professionnels certifiés, des subventions financières pourront être envisagées (crédit d’impôt, prime énergie, éco-PTZ…). 

Écrire commentaire

Commentaires : 0